Epargne & Investissement

Différence entre épargne et investissement

L’épargne est la part du revenu non affectée à la consommation, généralement déposée dans des comptes bancaires courants ou employée à court terme (instruments financiers, comptes à termes,….). L’épargne est une conservation de liquidités pour des besoins d’utilisation à court terme (imprévus, voyages, achats de meubles, etc.).

L’investissement représente la partie du revenu mobilisée à long terme. L’investissement porte généralement sur des actifs dont les revenus sont appréciés sur le long terme : Biens immobiliers, actions et parts sociales...L’investissement a pour objectif de faire fructifier et augmenter la valeur de l’épargne, en vue de réaliser des objectifs à long terme (retraite, études des enfants, achats de logement, etc.).

La liquidité


La liquidité d’un actif mesure la vitesse de sa transformation en monnaie. La notion de liquidité est la principale différence entre les produits d’épargne et ceux de l’investissement. L’épargne est considérée comme liquidité dans la mesure où vous pouvez récupérer votre argent à tout moment et sans perte de valeur. Si, par exemple, vous avez un compte d’épargne dans une banque de la place, vous pouvez retirer à tout moment cette épargne sans problème et sans perte de valeur. L’investissement en valeurs mobilières ou fonds d’investissement collectifs OPCVM est également liquide. Vous pouvez toujours vendre vos investissements en instruments financiers à travers les intermédiaires financiers. La différence avec l’épargne, c’est la probabilité de perte de valeur à la vente.

Selon quels critères choisir ses produits d’épargne ?


Les éléments clés à vérifier au moment de constituer votre épargne :

  • L’horizon de placement ;
  • La rémunération (fixe ou variable) ;
  • La fiscalité ;
  • Disponibilité et liquidité du placement ;
  • Complexité du placement ;
  • Les divers frais qui greffent le placement.

Un placement en instrument financier doit prendre en considération au moins la liste des critères cités plus haut.

Epargner en fonction de sa situation personnelle


Définissez votre situation budgétaire afin que vous puissiez déterminer votre capacité d’épargne. La gestion des finances personnelles permet de gérer ses dépenses en fonction des revenus. Il n’y a pas de règles précises en la matière, la structure des dépenses est différente d’un foyer à l’autre et dépend de facteurs psychologiques et sociaux qu’on ne va pas évoquer dans cet espace. Par contre, il est fortement conseillé de définir  au préalable sa capacité d’épargne en fonction de ses revenus et de ses dépenses.

Les principales raisons de l’épargne trouvent leurs origines dans la situation personnelle de l’épargnant. Faire face à des imprévus comme des revenus cycliques, précarité de l’emploi, besoin de monter sa propre affaire, ou épargner pour la retraite, pour les études des enfants, etc. Les aléas de la vie personnelle et professionnelle ainsi que vos ambitions futurs, créent le besoin d’épargner et d’investir.

Il faut également définir votre profil et votre comportement vis-à-vis de l’argent, votre goût pour le risque, votre comportement dépensier ou économe, vos besoins et vos désirs.

La maitrise de vos finances personnelles, la connaissance de votre situation familiale et professionnelle ainsi que la connaissance de votre profil et comportements vis-à-vis de l’argent, sont des éléments importants à savoir avant d’épargner.

Identifier les motifs de son épargne


Comme évoqué plus haut, l’épargne est constituée pour répondre à des besoins futurs ou immédiats.

  • Il y a l’épargne de précaution qui est constituée pour faire face aux aléas de la vie ;
  • Il y a l’épargne constituée en vue de financer des projets personnels, comme l’achat de biens, de meubles ou de services (voyages, loisirs, fêtes, réception, etc.) ;
  • Il y a l’épargne destinée à l’investissement en vue de constituer une retraite ou un patrimoine.

Dans le cas de l’épargne de précaution, le critère de disponibilité et de sécurité de son épargne est prédominant.

Dans le cas de l’épargne en vue de financier des projets personnels, le critère de durée de placement devient le plus important.

Dans le cas de l’épargne destinée à l’investissement, les placements de longue durée deviennent souhaitables.

Text Resize