Dans le cadre de la World Investor Week, L’AMMC a organisé, en partenariat avec la CGEM une conférence sur le financement des start-ups et des PME par le marché des capitaux

Casablanca, le 24/10/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Dans le cadre de la World Investor Week, L’AMMC a organisé, en partenariat avec la CGEM une conférence sur le financement des start-ups et des PME par le marché des capitaux.

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) en partenariat avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM)  a organisé, mercredi 24 octobre à Casablanca, une conférence sur le thème : « Le financement des start-ups et des PME par le marché des capitaux ».

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de la célébration de la World Investor Week 2018, un rendez-vous annuel qui mobilise les autorités de régulation financière dans le monde dans le but de participer à des actions d’éducation financière à destination du grand public.

Près de 100 Start-ups et PME ont pris part à cet événement de sensibilisation et d’échange

Organisée sous forme de panels, cette conférence a réuni près de 100 participants autour de trois thématiques.

Le premier panel portait sur les nouveautés apportées par le marché alternatif de la Bourse aux sociétés de petite et moyenne taille suite à la récente refonte du modèle organisationnel et de gouvernance de la Bourse. L’occasion pour les représentants de l’AMMC, la Bourse de Casablanca et une banque d’affaires de la place de revenir sur la configuration générale du marché alternatif, d’apporter des réponses par rapport aux critères d’admission et de livrer quelques facteurs clés pour réussir l’introduction des start-ups et PME sur ce marché. Il a été rappelé que le déploiement du marché alternatif est prévu dès validation du règlement général de la Bourse, actuellement en phase avancée de discussion avec le Secrétariat Général du Gouvernement.

Le panel suivant a porté, quant à lui, sur le rôle du capital investissement dans le financement des start-ups, étant donné qu’il s’agit d’une industrie en plein développement au Maroc. Les représentants de l’Association Marocaine des Investisseurs en Capital (AMIC), de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), de la Commission Start-up et Entrepreneuriat de la CGEM et d’une société de gestion ont échangé sur les mécanismes de financement qui peuvent être apportés aux start-ups et leur efficacité. Ce panel a été enrichi par un témoignage d’une start-up ayant bénéficié du programme INNOV INVEST lancé par la CCG.

La conférence s’est clôturée par un panel sur le financement collaboratif au Maroc. Les représentants de la Direction du Trésor et des Finances Extérieures, l’AMMC, la Fédération Marocaine du Crowdfunding et un Expert International fondateur d’une plateforme de Crowdfunding en France ont dressé un portrait global de cette industrie en se référant à un benchmark international. Ensuite, les panelistes sont revenus sur les contours du cadre légal et réglementaire en phase d’élaboration pour soutenir le lancement du Crowdfunding au Maroc.

La conférence a mis en exergue que le marché des capitaux peut offrir une alternative complémentaire de financement dont peut bénéficier cette catégorie d’entreprises pour son développement au Maroc.

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE

Text Resize