Information Comptable et Financière

Emetteurs : Entreprises cotées


Les émetteurs de titres de dette ou titres de propriété sont des entreprises ayant le statut de société anonyme et qui font appel public à l’épargne. Elles cherchent à se financer auprès des investisseurs soit par ouverture de leur capital et la recherche des nouveaux associés ou actionnaires soit par l’emprunt auprès du public par le biais de création des titres représentatifs de cet emprunt.

Pour pouvoir lever des fonds auprès des investisseurs les entreprises admises au marché dites aussi sociétés cotées doivent communiquer un certain nombre d’informations sur leur situation financière. Les documents contenant les informations financières sont appelés états de synthèses ou états comptables ou états financiers.

Comptes comptables et données clés des sociétés cotées


Les comptes comptables ou états de synthèse sont une radioscopie de l’entreprise, ils traduisent son état de santé à un instant donné.

Les états de synthèses permettent :

  • D’informer sur la structure de financement de l’entreprise ;
  • D’informer sur la rentabilité des actifs de l’entreprise ;
  • D’estimer le risque de liquidité et de faillite ;
  • De mesurer la solvabilité et la solidité de l’entreprise ;
  • Une analyse comparative entre entreprises du même secteur et de se positionner par rapport aux concurrents, et aussi par rapport à un marché plus global.

Quelles informations comptables disponibles au public?


Les sociétés sont tenues de déposer dans le mois suivant l’approbation de leurs comptes, au greffe du Tribunal de commerce :

  • leur bilan ;
  • leur compte de résultat et annexes ;
  • les rapports de gestion ;
  • le rapport général du commissaire aux comptes ;
  • la résolution de l’assemblée générale des actionnaires (SA) relative à l’affectation des résultats.

Pour les entreprises cotées, la publication des informations financières est obligatoire. Ces informations sont disponibles au siège de la société cotée, dans les journaux d’annonces légales ainsi que dans le site web de l'AMMC.

Qui assure le contrôle des comptes des sociétés cotées ?


- Le conseil d’administration :
Approbation des comptes annuels

- Le commissaire aux comptes dans le cadre de mission d’audit légal :
Toute société faisant appel public à l’épargne a l’obligation de publier, dans un journal d’annonces légales, ses états de synthèse annuels dans les trois mois qui suivent la clôture de l’exercice. Les états de synthèse doivent être certifiés par deux commissaires aux comptes.

- L'AMMC en tant qu’autorité de marché :
A travers le service contrôle de l’information, l'AMMC veille à ce que les sociétés cotées publient leurs états financiers dans les journaux d’annonces légales et également publier des alertes sur les résultats dites « profit warning » ou « avertissement sur résultat ».

Comment évaluer les performances d’une société cotée ?


La performance d’une entreprise est sa capacité de générer du résultat ou profit et augmenter ainsi la valeur de ses fonds propres à partir des moyens mis à sa disposition, les actifs. L’entreprise performante crée de la valeur pour ses actionnaires.

Pour pouvoir juger de la bonne santé financière d’une entreprise il va falloir disposer d’un certain nombre d’informations ou de documents :

  • Les états financiers et les rapports d’activité et de gestion sont des documents publics mis à la disposition des actionnaires (voir section droit à l’information).
  • D’autres informations sous forme d’indicateurs économiques ou de conjoncture sont également disponibles au public (note de conjoncture, études diverses, rapport HCP, etc.).

Comment mesurer cette création de valeur ?

  • Analyser la conjoncture économique du secteur de l’entreprise;
  • Analyser la formation du résultat à travers les divers soldes intermédiaires de gestion (la production, la consommation, la valeur ajoutée, le résultat d’exploitation, le résultat financier, etc.) ;
  • Analyser les variations des fonds propres et des dettes ainsi que la variation des actifs pour mesurer la structure de financement ;
  • A travers le PER qui mesure le délai de récupération des capitaux investis ainsi que le cout d’acquisition de l’action par rapport à la moyenne de son secteur. Un PER de 10 signifie que le prix de l’action vaut 10 fois son bénéfice et qu’il faut 10 ans de dividendes pour récupérer son investissement ;
  • Prendre en compte lors de votre jugement les recommandations des analystes financiers ;
  • Essayer de participer aux réunions de présentation des résultats organisées par les entreprises cotées.
 

Text Resize