Glossaire

A B C D E F H I L M O P R S T V
  • Capitalisation boursière

    Désigne la valeur boursière d'un émetteur. Elle s'obtient en multipliant le nombre de titres composant le capital social de l'émetteur par son cours en bourse.

  • Certificat d'investissement

    Titre qui résulte du démembrement d’une action ordinaire en un droit de vote et un droit au dividende. Le CI donne à son détenteur uniquement le droit au dividende. L’objectif recherché par l’émission de CI est de permettre à un émetteur de procéder à une augmentation de capital sans changer la répartition du contrôle. L’action une fois démembrée, l’émetteur met sur le marché les CI et répartit les certificats de droits de vote entre les actionnaires majoritaires. Ils conservent ainsi le pouvoir au sein de l’entreprise.

  • Code ISIN

    Numéro d’identification international attribué à chaque valeur. Le code Isin est un code alphanuméri­que à douze caractères dont les deux premières lettres iden­tifient le pays dans lequel la valeur a été émise (par exemple, MA pour le Maroc). C'est le code utilisé par le dépositaire central Maroclear pour identifier les valeurs.

  • Clôture anticipée

    Fermeture de la période des souscriptions avant la date de clôture prévue initialement dans le calendrier s’une opération d’introduction en bourse. Cette disposition doit être prévue dans la note d’information de l’opération et recevoir, avant son déclenchement, l’approbation de la Bourse de Casablanca et de l'AMMC.

  • Commission paritaire d'examen

    Organe du CDVM, composé de 4 membres désigné par le président du conseil d'administration, chargé d'instruire, de donner son avis et de donner éventuellement une qualification des faits reprochés à une personne objet d'une enquête de la part de l'AMMC. Ses avis sont non contraignants.

  • Compartiment de marché

    La Bourse de Casablanca propose aux émetteurs désireux d’inscrire leurs actions à la cote trois compartiments : le premier, le second et le troisième compartiment. Les conditions d’accès à chacun des trois compartiments sont adaptées à la taille de l’entreprise et de l’opération d’introduction envisagée. A titre d’exemple, les montants minimums à émettre lors de l’inscription en bourse sont de 250 000 titres et 75 millions de dirhams pour le premier compartiment, de 100 000 titres et 25 millions de dirhams pour le second compartiment et de 30 000 titres et 10 millions de dirhams pour le troisième compartiment.

  • Contribution initiale

    Apport en espèces déposé dans un compte géré par la Bourse de Casablanca et destiné à couvrir le risque de liquidation induit par le coût de liquidation des positions d’une société de bourse en défaut de paiement ou de livraison. Toutes les sociétés de bourse sont tenues de contribuer à ce fonds selon des niveaux fixés par la Bourse de Casablanca sur la base de leur activité historique. Les dépôts sont rémunérés par la bourse et une mise à jour des quotes-parts des participants est prévue chaque semestre.

  • Contribution exceptionnelle

    Apport en espèces appelé par la Bourse de Casablanca auprès des sociétés de bourse lorsqu'à l'occasion d'une liquidation des positions d'une société de bourse en défaut, les contributions déjà constituées par la société défaillante s'avèrent insuffisantes. C'est un principe de solidarité de place.

  • Continu

    Mode de cotation qui se traduit par la confrontation de tous les ordres au fur et à mesure de leur prise en charge par le système de cotation électronique, et le cas échéant, par la détermination d'un cours instantané pour chaque valeur. La cotation en continu permet la réalisation de transactions tout au long de la séance dès que deux ordres en sens contraire (achat et vente) sont présentés au marché avec des prix compatibles, et sous réserve que le cours susceptible de résulter de la transaction ne s'écarte pas des seuils maximums autorisés pour la séance. Ce mode de cotation est utilisé pour les valeurs les plus liquides de la cote.

  • Cotation directe

    Procédure de première cotation qui consiste à mettre à la disposition des souscripteurs une quantité de titres selon les mêmes conditions de négociation habituelles.

  • Coupon

    Terme qui désigne les dividendes versés aux actionnaires ou les intérêts payés aux porteurs de titres de créance.

  • Coupon couru

    Désigne la fraction des intérêts courus jusqu'une date donnée. Il est obtenu en multipliant le taux d'intérêt nominal par le nombre de jours courus depuis le dernier versement (dernière date anniversaire) rapporté au nombre de jours de l'année.

  • Cours

    Prix ou valeur de marché d'une valeur mobilière résultant de la confrontation de l'offre et de la demande sur le marché. Dépendamment du mode de cotation, le cours peut résulter de la confrontation générale des ordres de bourse à un instant donné (fixing) ou des exécutions individuelles enregistrées pendant une séance (continu).

  • Cours de référence

    C’est le cours de clôture de la séance précédente. Le cours de référence permet notamment de fixer les seuils maximum et minimum de négociation du jour.

  • Cours ajusté

    Prise en charge d’une opération sur titres dans le cours de référence d’une action. Par exemple, le jour du détachement d’un dividende le cours de référence est ajusté du montant du dividende payé : CR = cours de clôture de la veille – le montant du dividende.